Quelles relations y a-t-il entre cardio et prise de masse ?

Le sport est une activité qui mobilise tout le corps et ses muscles, se déclinant en plusieurs types, formes, et disciplines. Cependant, ceux qui souhaitent allier apparence et santé trouvent leur compte dans la musculation et le cardio-training. Ces deux disciplines sont parfois pratiquées séparément, que ce soit pour consacrer du temps à l'une ou à l'autre, en raison de la spécificité des exercices ou simplement en vertu de leur indépendance, leurs objectifs étant différents. Mais est-ce réellement le cas ?

Les avantages de l'entraînement cardio pour la prise de masse musculaire

Il convient de détailler chacune des activités, du cardio-training à la musculation. L'objectif de la musculation est l'augmentation de la masse musculaire, nécessitant des entraînements spécifiques, et la prise de poids, idéalement sous forme de masse maigre.

A découvrir également : Améliorez l’expérience utilisateur avec l’AB Testing

L’association cardio et prise de masse est avantageuse pour ceux désirant augmenter leur volume musculaire. Le running ou la marche rapide sont d'excellentes activités préparatoires à l'entraînement musculaire. En courant, les muscles, surtout ceux de la partie inférieure du corps, sont activés et bien oxygénés, préparant ainsi le corps à l'effort. Cet exercice réchauffe également le corps, étire les muscles et les prépare pour la musculation.

Le développement musculaire inclut des exercices réalisés avec du matériel sportif. Sur un banc de musculation, l'athlète peut faire du développé couché, des squats ou des tractions, et progresser en augmentant graduellement le poids pour stimuler l'hypertrophie musculaire, en utilisant des barres et des haltères. 

A lire en complément : Comment choisir un mini four pour faire du pizza ?

Ces activités sont programmées hebdomadairement et réalisées en séries pour assurer une progression constante.

Les stratégies efficaces pour intégrer le cardio dans un programme musculaire

Le cardio inclut la course à pied, la marche rapide, le vélo, l'aérobic, la natation et l'aviron, tous des sports d'endurance qui favorisent une bonne circulation sanguine et augmentent la fréquence cardiaque. 

Le cardio-training peut être planifié tout au long de la semaine, intégré au programme de musculation ou pratiqué les jours de repos. La méthode HIIT, qui combine des exercices courts mais intenses suivis de périodes de récupération équivalentes, peut servir d'échauffement, chaque séance durant environ 30 minutes.

Ces activités, en brûlant des calories et en réduisant la masse grasse, préparent efficacement le corps à la phase de musculation, facilitant le renforcement et la croissance musculaires. 

Alimentation à adopter pour maximiser les résultats

L'alimentation joue un rôle crucial et doit être rigoureusement suivie, respectant quatre prises alimentaires quotidiennes. L'apport calorique doit provenir principalement de glucides et de protéines, avec une consommation réduite de lipides. 

La croissance musculaire est favorisée par les protéines, tandis que l'énergie nécessaire aux exercices est fournie par les glucides. 

Le stress, tant physique que mental, peut entraver la récupération musculaire et, par extension, la croissance musculaire. Des techniques de relaxation, comme la méditation ou le yoga, peuvent être intégrées pour améliorer la qualité du sommeil et réduire le niveau de stress, favorisant ainsi une meilleure récupération. Un repos suffisant, comprenant non seulement un sommeil de qualité, mais aussi des jours de repos complets entre les séances d'entraînement, permet au corps de se régénérer et de se préparer aux prochaines sollicitations.